Camponotus lateralis

Europe

1) CLASSIFICATION ET SIGNIFICATION :

FAMILLE : Formicidae

SOUS FAMILLE : Formicinae

TRIBU : Camponotini

GENRE : Camponotus

ESPÈCE : Camponotus lateralis

TAXONOMISTE ET ANNÉE DE DESCRIPTIONGuillaume-Antoine Olivier, 1792

NOMS VERNACULAIRES : Aucun.

SYNONYMES ET ANCIENS NOMS UTILISÉS : Camponotus kosswigi, Camponotus lateralis armouri, Camponotus lateralis balearis, Camponotus lateralis puriu, Formica axillaris, Formica bicolor latreille, Formica hemipsila, Formica melanogastes, Formica merula, Formica pallidinervis

ÉTYMOLOGIE GENRE :Campo” est une racine du grec “kampê”, signifiant “courbé/penché” et “notus” une racine latine signifiant “dos“.

ÉTYMOLOGIE ESPÈCE : “lateralis” en latin latéral.

2) MORPHOLOGIE IDENTIFICATION :

TAILLE GYNE : ~10 MM
TAILLE OUVRIÈRES : ~3 MM
TAILLE MAJORS : ~7 MM
TAILLE MÂLES :  ~7 MM

MORPHISME : Polymorphe, on observe donc une caste de major très facilement reconnaissable du reste des ouvrières.

FAISANT PARTIE D’UN GROUPE D’ESPÈCE CRYPTIQUE : Non.

DESCRIPTION ET PARTICULARITÉS : Fourmi bicolore (tête et mesosoma rouge, gastre noir) de taille moyenne. Cette espèce a pour particularité de pratiquer le mimétisme de l’espèce Crematogaster scutellaris ce qui lui permets d’emprunter ses piste de phéromones et de piller ses ressources de nourriture sans danger.

3) BIOLOGIE :

DESCRIPTION DU BIOTOPE : Espèce adaptée à beaucoup de biotopes différents même si elle semble préférer les sous bois humides ou là où se retrouve Crematogaster scutellaris.

NIDIFICATION : Les nids se situent la plupart du temps dans le bois mort mais peuvent aussi se retrouver dans le sol sous les pierres notamment quand le lieu est humide, Camponotus lateralis construit des nids monodomiques.

DÉMOGRAPHIE : Camponotus lateralis forme de petites colonies pouvant contenir au jusqu’à 500 individus.

PARTICULARITÉS COMPORTEMENTALES :  Espèce assez discrète et timide, in natura remonte les pistes de phéromones des Crematogaster scutellaris pour piller leurs sources de nourriture.

ALIMENTATION : Principalement miellat produit par les pucerons ainsi qu’un apport en protéine uniquement composé de proies déjà mortes.

PÉRIODE D’ESSAIMAGE : Entre avril et mai.

GYNIE : Cette espèce est monogyne.

FONDATION :  Indépendante et Claustrale. Après l’essaimage, les gynes nichent dans du bois mort ou bien sous un rocher dans une petite loge jusqu’à l’apparition des premières ouvrières.

CYCLE DE DÉVELOPPEMENT :  Endogène hétérodynamique, l’espèce nécessite une diapause obligatoire pendant environ 3 mois à 8°C environ.

4) RÉPARTITION

L’espèce est globalement présente sur le pourtour méditerranéen et dans le sud-est de l’Europe.

**

5) ÉLEVAGE :

TEMPÉRATURE DE MAINTIEN : 20-25 (accepte volontiers des températures allant jusqu’à 28) °C.

INSTALLATION : L’espèce formant de petites colonies, on peut aisément maintenir la colonie dans un tube classique ou bien dans un tube plus gros compartimenté. Sinon la colonie peut s’adapter à tout type de nid tant que celui-ci est adapté à la taille de la colonie.

HYGROMÉTRIE  : Les colonies s’acclimatent très bien des nids lignicoles secs, in natura comme en élevage, même si on peut les trouver dans des milieux bien plus humides. Il semblerait donc que Camponotus lateralis possède un très large gradient d’hygrométrie allant de 10 à 70% bien que celle ci ai besoin de boire.

DIAPAUSE :  Environ 3 mois à 8 °C.

ALIMENTATION EN ÉLEVAGE : Camponotus lateralis acceptera facilement tout type de pseudo-miellats ainsi que des petites proies comme des moustiques, des mouches ou autre insecte de petite taille.

FOREUSE ? : Oui, uniquement si la colonie manque de place.

FONDATION : Une fondation classique en tube à essai conviendra parfaitement à cette espèce. La gyne pondra peu d’œufs qui prendront environ 2 mois jusqu’à l’ouvrière. On notera que la présence de bois ou de liège dans le tube facilitera la fondation

DIFFICULTÉ D’ÉLEVAGE  : Facile, Camponotus lateralis ravira tous les éleveurs désirants une espèce petite et colorée. On pourra lui reprocher son manque d’activité et sa vitesse de développement faible qui pourra déplaire au plus pressée.

Fiche par Platon neutron complétée et corrigée par J’ojo

Sources et crédits :

https://www.antstore.net/shop/en/ants/Ants-from-South-Europe/Camponotus-lateralis.html
https://antwiki.org/wiki/Camponotus_lateralis
et l’expérience de nos éleveurs

Photo par:
Triturus
Platon Neutron
Kiraxxxxx
J’ojo
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Camponotus_lateralis_workers.jpg
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Camponotus_lateralis,_Vic-la-Gardiole_01.jpg

Laisser un commentaire