Messor aegyptiacus

Afrique

1) Classification et Signification :

FAMILLE : Formicidae

SOUS FAMILLE :Myrmicinae

TRIBU :Stenammini

GENRE : Messor

ESPÈCE :Messor aegyptiacus

ATTENTION : Il existe 4 sous-espèces de cette Messor :

  • Messor aegyptiacus canaliculatus
  • Messor aegyptiacus felah 
  • Messor aegyptiacus tunetinus
  • Messor aegyptiacus aegyptiacus (sous-espèce nominale)

TAXONOMISTE ET ANNÉE DE DESCRIPTION : Carlo Emery en 1878.

NOMS VERNACULAIRES : Comme les autres Messor, on l’appelle “fourmi moissonneuse”.

SYNONYMES ET ANCIENS NOMS UTILISÉS : Aucun synonyme n’est actuellement encore utilisé.

ÉTYMOLOGIE GENRE :Messor“, du latin “messis“, signifiant moisson.

ÉTYMOLOGIE ESPÈCE : “aegyptiacus”, du grec Αἰγυπτιακός, (Aiguptiakos) (pas de signification connue)

2) Morphologie et Identification : 

Taille gyne : 11-12 mm

Taille ouvrière : 4-7  mm

Taille major : 9-11mm

Taille mâle : 7mm

[ PHOTO INDISPONIBLE]

MORPHISME : Fortement polymorphe, avec des individus pouvant faire plusieurs fois la taille d’autres au sein d’une même colonie.

FAISANT PARTIE D’UN GROUPE D’ESPÈCES CRYPTIQUES :Non, même si les différentes sous-espèces de Messor aegyptiacus peuvent être confondues entre elles.

DESCRIPTION : La gyne est noire, sauf la tête ainsi que le thorax qui sont d’un rouge brique prononcé. Quant à elles, les ouvrières sont rouge brique et on observe un panel de couleurs qui s’étend du jaune au moment de l’émergence de l’imago, à l’orangé avant de finir rouge.

Cette espèce ne possède pas de jabot social, et ne pratique donc pas de trophallaxie.

PARTICULARITÉS PHYSIQUES NOTABLES : Chez cette espèce africaine, le polymorphisme est bien présent avec une division en 3 sous-castes d’ouvrières : minor, media et major.

3) Biologie :

DESCRIPTION DU BIOTOPE : Cette espèce vit dans le sable et les steppes arides qui constituent une partie du continent Africain.

NIDIFICATION : Elle nidifie à même le sol aux endroits les plus dégagés (jamais près des arbres, à cause de l’isolation) ou bien sous les pierres. Le nid peut faire quelques mètres de profondeur. Il est facilement repérable aux monticules de détritus (morceaux de graines, morceaux d’insectes et téguments) trônant devant les entrées. Le nid peut comporter plusieurs entrées.

                      [Pas de photo de nid, en revanche celui-ci est semblable aux autres Messor]

DÉMOGRAPHIE : Pouvant atteindre plusieurs milliers d’individus, on les repère facilement au milieu de leur environnement désertique ; elles font de véritables autoroutes de fourmis pour aller chercher de la nourriture jusqu’à plusieurs dizaines de mètres du nid. Là où il y a la piste, il n’y a aucune herbe ni caillou.

PARTICULARITÉS COMPORTEMENTALES : Pas de comportement particulier relevés in Natura, car cette espèce est très peu connue et possède donc peu d’informations à son sujet.

Cependant, on peut se baser sur les autres Messor, comme Messor minor qui lui ressemble quelque peu morphologiquement, pour déduire son comportement.

ALIMENTATION : In natura, elles se nourrissent principalement de graines, et de quelques insectes pour l’apport en protéines.

ESSAIMAGE : Les essaimages se font de novembre à décembre.

GYNIE : Cette espèce est monogyne.

FONDATION : Elle est à fondation indépendante et claustrale.

CYCLE DE DÉVELOPPEMENT : Exogène-hétérodynamique : le ralentissement de l’activité des ouvrières n’est déclenché que par la baisse des températures extérieures.

4) Répartition :

Cette espèce est présente dans le nord de l’Afrique : Egypte, Israël, Tunisie, sud de l’Algérie, Libye.

5) Élevage :

TEMPÉRATURE DE MAINTIEN : 22 à 28°C. Il n’est pas forcément nécessaire des les chauffer, bien que si vos températures ambiantes sont basse il est tout de même préférable de maintenir une température aux alentours des 25° C pour un développement optimum.

INSTALLATION : Début de fondation classique dans un tube à essai, puis arrivé à une cinquantaine d’individus, on peut éventuellement les transférer dans un nid, pas trop grand pour ne pas les stresser.

L’espèce est foreuse, il faut donc utiliser de préférence des nids non-creusables, comme en pierre reconstituée, en béton cellulaire blindé ou en plexiglass.

HYGROMÉTRIE : Entre 50 et 70 % de la surface du nid doit être humidifiée.

DIAPAUSE : 2 ou 3 mois de repos hivernal à température ambiante.

ALIMENTATION EN ÉLEVAGE : Elles sont essentiellement granivores, il leur faut donc des graines. Il est conseillé de donner des mélanges de graines (alpiste, maïs, niger, navette, avoine, chanvre, lin…) ; on peut par exemple acheter des mélanges pour canaries, sinon dans la nature comme en élevage elles raffolent des graines de pissenlit. Il faut leur en donner bien entendu avec modération, dans le cas contraire les graines finissent par germer dans le nid ; une poignée de graines suffira pour un an (augmenter la dose en fonction du nombre d’ouvrières). Il est aussi important d’apporter des protéines, leur donner un insecte par semaine ne sera pas un luxe (vers de farine, blattes, grillons, mouches… et bien doser par rapport à la taille de la fondation ou colonie).

FOREUSE ? : Oui, comme beaucoup de Messor si la place manque.

FONDATION : La fondation est claustrale, il n’y a donc pas besoin de nourrir la gyne durant la fondation. Relier le tube à une aire de chasse à l’arrivée des premières ouvrières.

DÉTAILS À AJOUTER : Espèce plutôt active, avec de belles couleurs qui raviront vos yeux lorsqu’elles parcourent l’aire de chasse.

DIFFICULTÉ D’ÉLEVAGE : plutôt facile. En effet la difficulté d’élevage est assez comparable aux Messor françaises comme Messor barbarus notamment.

Sources et crédits :
-https://www.antwiki.org/wiki/Messor_aegyptiacus
https://www.antstore.net/shop/en/ants/Ants-from-Africa/Messor-aegyptiacus.html
https://antmaps.org/?mode=species&species=Messor.aegyptiacus – https://www.antweb.org/description.do?name=aegyptiacus&genus=Messor&rank=species
– https://www.fourmishome.fr/Messor-aegyptiacus-cbaaaaeYa.asp
-Expérience des éleveurs bien que peu connu
-Photo de la gyne : https://antplanet.ru/catalog/view/603
-Photo du major : https://antclub.org/node/2639
-Photo des ouvrières : Colonie de DeiNoZ -Photos de fin : Colonie de DeiNoZ

FICHE RÉDIGÉE PAR : DEINOZ

1 thought on “Messor aegyptiacus

Laisser un commentaire