Formica rufibarbis

Europe

1) CLASSIFICATION ET SIGNIFICATION :

SOUS FAMILLE : Formicinae
FAMILLE : Formicidae
TRIBU : Formicini
GENRE : Formica
ESPÈCE : Formica rufibarbis

TAXONOMISTE ET ANNÉE DE DESCRIPTION : Formica rufibarbis est décrite par Fabricius en 1793.

NOMS VERNACULAIRES : « Red barbed ant » (Anglais), fourmi à la barbe rouge

SYNONYMES ET ANCIENS NOMS UTILISÉS : serviformica rufibarbis, serviformica étant un sous genre utilisé à tort.

ÉTYMOLOGIE GENRE : du latin « formica », qui signifie “fourmi”.
ÉTYMOLOGIE ESPÈCE : du latin « rufi » et « barbis », qui signifie “rouge” et “barbe”.
Soit, la « fourmi à la barbe rouge ».

2) MORPHOLOGIE ET IDENTIFICATION : 

Taille gyne : 6.5-10.5 mm
Taille ouvrières : 4.5-7.5 mm
Taille majors : Absents.
Taille mâles : 8-9 mm


MORPHISME : Cette espèce est monomorphe.

FAISANT PARTIE D’UN GROUPE D’ESPÈCE CRYPTIQUE : non. Malgré cela, cette espèce peut éventuellement être confondu avec Formica clara ou Formica cunicularia.

DESCRIPTIONS : Les ouvrières ont une teinte rouge. Habituellement, leur mandibules, les angles de la face, écailles ainsi que 3/4 de leurs thorax sont rouge. La pilosité est assez développée chez cette espèce. Chez les reines, le clypéus est rouge ou noir mais le scape, le pronotum et la moitié médiane du mésonotum sont toujours rouges. En général, 3 tâches brunes peuvent être aperçues sur le mésonotum et une tâche brune peut être aperçue sur le scutellum. Les mâles de cette espèce sont noirs, à l’exception des pattes qui sont jaunes.

PARTICULARITÉS PHYSIQUES : Certains éleveurs reconnaissent les reines Formica rufibarbis grâce à un motif en « H » caractéristique sur leur thorax ou grâce au motif « U » à l’avant du gastre.

3) Biologie :

DESCRIPTION DU BIOTOPE : Formica rufibarbis vit généralement en milieux ouverts (prairies, pelouses calcaires, crête herbeuse, talus, pente peu végétalisées, friches, sols sablonneux). Elle peut également vivre dans des jardins, des plate-bande en ville, aux abords des zones cultivées et sous le ballast des chemins de fer. Elle vit aussi bien en plaine qu’en montagne, moyennant une hauteur maximale de 2000m d’altitude. En milieu urbain, on la retrouve souvent dans les cimetières, les gares, et les chemins très exposés.

NIDIFICATION : Les nids se situent donc dans des zones assez variées le plus souvent dans de la terre sèche.

DÉMOGRAPHIE : Cette espèce fait des colonies de quelques milliers d’individus à taille adulte. En élevage on caractérise souvent cette démographie aux alentours de 30 000 mais il est extrêmement rare observer des nid de cette ampleur aussi bien en élevage qu’in-natura.

PARTICULARITÉS COMPORTEMENTALES : Formica rufibarbis est une espèce qui stressera rapidement à la moindre vibration. C’est une espèce qui après avoir dépassé un certain stade de maturité, se fera extrêmement agressive et très vive. Il faudra donc mettre un système anti évasif efficace comme le fluon pour les grandes colonies.

ALIMENTATION : Dans la nature cette espèce se nourrit principalement d’insectes, de petites arachnides variés et également de miellat de pucerons. Il lui arrive également de consommer l’éliasome de certaines graines.

ESSAIMAGE : Les essaimages se font de début juin à fin juillet, cependant avec le dérèglement climatique de nombreux éleveurs ont pu observer des essaimages en mais voir en avril dans de rares cas.

GYNIE : Cette espèce est monogyne. Néanmoins, certaines gynes peuvent revenir à leur colonie natale, formant des colonies polygynes.
FONDATION : claustrale et indépendante.
CYCLE DE DÉVELOPPEMENT : endogène hétérodynamique, la diapause est déclenchée par l’horloge interne de l’animal. Ses premiers signes s’observent par l’augmentation volumique des physiogastrie des individus de la colonie.

4) Répartition :

Cette espèce se situe dans toute l’Europe et également en Asie du Nord. Le plus souvent, elles sont tout de même présentes majoritairement en Europe. Cette espèce est même présente dans certains états de Chine. Cette espèce est également présente au nord du Maroc, importée par l’Homme.
Au niveau de la France, cette espèce est présente de partout, aussi bien dans le bassin méditerranéen qu’à Lille ou à Strasbourg.

5) Élevage :

TEMPÉRATURE DE MAINTIEN : 20-25°C
SET UP : Une fondation classique en tube à essai conviendra facilement à cette espèce qui s’accommodera par la suite de tout type de nid. Un nid classique en béton cellulaire fera amplement l’affaire. Évitez tout de même les nids en plexiglass qui semblent moins convenir à Formica rufibarbis et au formicinae en général. Depuis quelques années, de plus en plus d’éleveurs choisissent également de les observer en terrarium. Une alternative naturelle et intéressante qui prendra cependant plus de place.
HYGROMÉTRIE : Entre 30% et 60%
DIAPAUSE : 2,5-3 mois à 5-10°C
ALIMENTATION EN ÉLEVAGE : En élevage, on nourrit cette espèce avec du pseudo-miellat (rappelant le miellat en nature) et également avec une quantité d’insectes assez importante (surtout pour les grandes colonies). D’après les tests en élevage, elles auraient une préférence pour les pseudo-miellat à base de miel que pour les pseudo miellat à base de sirop d’agave. Il est possible également de proposer des petits bouts de fruits BIO ou de la viande carnée.

FOREUSE ? : non.
FONDATION : claustrale et indépendante. Il ne faut pas nourrir la reine lorsqu’elle est seule. Cette espèce n’a pas besoin de cocon d’autres espèces pour fonder.
DÉTAILS À AJOUTER : Les premières ouvrières des premières générations peuvent être entièrement noires. Elles peuvent servir d’esclaves pour Formica sanguinea et Polyergus rufescens. Cette espèce est très intéressante d’un point de vue agressivité. Elles n’hésiteront pas à aller attaquer des proies, même vivantes. En nature, la plupart des proies ramenées sont mortes ou affaiblies.

DIFFICULTÉ D’ÉLEVAGE : L’élevage de cette espèce est globalement Facile. Néanmoins, la moindre vibration pourrait faire stresser la colonie, qui peut, dans certains cas, manger son propre couvain.
Une espèce de Formica très appréciée en élevage qui ravira les éleveurs aimant les espèces actives et de tailles moyennes.

Sources :
Guide delachaux
http://fort.thomas.free.fr/Cle.htm
AntWiki
Et l’expérience de nos éleveurs !
Antmaps

Photos :
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e6/Pont_romain%2C_Plaine_des_Maures.jpg
https://live.staticflickr.com/7397/8843866341_58b8030af3_b.jpg

Myrmicants

Fiche rédigée par : FourmisPassion; Complétée par One_Ants et relue par Claviger, J’ojo et PANDA.

2 thoughts on “Formica rufibarbis

    1. Merci pour votre retour ! Nous prenons le temps pendant cette version beta du site pour corriger tranquillement toutes les erreurs notamment d’orthographe. ^^ Et merci à vous de nous aider à cela, lors de l’ouverture officielle nous accentuerons la vigilance sur la qualité de rédaction de nos fiches, notamment. Bien à vous.

Laisser un commentaire